L’Association DVI DENTISTES VOLONTAIRES EN ISRAEL a été créée en France par quatre dentistes français en 1980 : les docteurs Jacques CIEPIELEWSKI, Christian BAT-GENSTEIN, Nicole MARX et Armand COHEN.

Dans le cadre de l’ADF (Association Dentaire de France) et lors d’une des séances ALPHA OMEGA qui a eu lieu à PARIS en novembre 1978, le Docteur CIEPIELEWSKI a entendu Mme Trudi BIRGER, survivante de la Shoa, présenter l’association dont elle s’occupait depuis 20 ans.

Jacques CIEPIELEWSKI était de son côté, venu demander à ses confrères d’aider les enfants de Jérusalem à se faire soigner les dents.

Tous les deux se sont donc trouvé une cause commune : s’occuper et soigner les enfants défavorisés à JERUSALEM,

D’autant plus que le Gouvernement Israélien venait de supprimer son programme public de soins dentaires.

Mais ce n’est qu’au cours du congrès international ALPHA OMEGA, qui s’est tenu à TEL-AVIV l’hiver suivant, que Trudi BIRGER vint trouver les 4 premiers volontaires français, dénommés ci-dessus.

Elle leur avait trouvé une maison en ruines, propriété du MAGEN DAVID ADOM, construite sur un petit terrain, et leur proposait le bail de ce bâtiment. La clinique dentaire de DVI a été installée dans ces locaux situés dans le quartier de TALPIOT, 29 Mekor Haïm.

L’Association des Dentistes Volontaires en Israël (DVI) allait naître, nous étions en janvier 1980 !

 Ses statuts ont été établis par Maître Anne MAMAN, juriste de cette association, alors notaire en région parisienne.

Les associés de cette association créée sous le régime de la loi de 1901, étaient les Docteurs

Jacques CIÉPIÉLEWSKI, Christian BAT- GENSTEIN, Nicole MARX et Armand COHEN.

Toutes les formalités prévues par la loi ont été effectuées de manière à ce que l’association soit autorisée à délivrer des imprimés CERFA aux donateurs, ce qui leur permet, en France, de déduire ces dons de leurs revenus.

Grâce à ses relations et parce qu’elle habitait JERUSALEM, Trudi BIRGER put aider efficacement ces chirurgiens-dentistes à concrétiser leur rêve, et à obtenir du Ministère de la Santé Israélien, pour chaque dentiste volontaire, l’indispensable permis d’exercer pendant la période de volontariat.

Elle aida aussi à obtenir des dons de particuliers et de fournisseurs.

Elle a géré l’accueil et le bon fonctionnement de la clinique à JERUSALEM, tandis qu’à PARIS, le bureau de Paris se chargeait de recruter en France des volontaires.

Des bureaux furent créés à MARSEILLE, MONTPELLIER , STRASBOURG et récemment à NICE.

Le docteur CIEPIELEWSKI décida d’élargir l’association aux américains, en recrutant les patrons des universités dentaires américaines, en particulier les chefs de Service, puis des endodontistes.

Les orthondistes furent recrutés par le Docteur Claude LUMBROSO décédé depuis.

Et les pédodontistes par le docteur Jean Michel MORAND, qui est devenu conseiller en pédiatrie de DVI.

Puis, au cours des nombreux congrès dentaires, le Docteur CIEPIELEWSKI recruta de dentistes volontaires sur tous les continents, et Trudi BIRGER tenait un stand de recrutement de volontaires pour la clinique de JERUSALEM.

DVI devint très rapidement ce qu’elle est aujourd’hui : une association Internationale.

Le financement, tant de la clinique que des soins qui y sont dispensés, a été assuré au départ par les membres fondateurs exclusivement, et plus particulièrement par le Docteur CIEPIELEWSKI.

Les dons qu’il avait réussi à obtenir auprès de laboratoires, servirent tant pour restaurer les locaux et les aménager, que pour équiper la clinique en matériel, et en produits nécessaires à son fonctionnement.

Pour lever des fonds nécessaires au fonctionnement de la clinique, les membres fondateurs organisèrent des congrès et des conférences en faisant notamment appel aux meilleurs conférenciers dans le domaine de la dentisterie et de l’orthodontie. Ils organisèrent même des concerts.

Un hommage tout particulier doit être rendu ici à Livia REV, très grande pianiste qui nous a présenté Ivry GITLIS, immense violoniste de légende. Elle l’a aussi accompagné au  cours d’un concert qu’il a donné sous l’égide de DVI.

Il a ainsi permis aux membres fondateurs de lever des fonds pour créer le centre de prévention de DVI.

Ce centre est l’épine dorsale de la clinique puisque tout enfant, ne peut avoir accès aux soins tant qu’il n’a pas appris tous les gestes de la prévention.

La clinique porte désormais le nom de Trudi BIRGER car elle nous a malheureusement quittés il y a quelques années déjà.